Now Reading
POP CULTURE. Chasse aux oeuvres street art à Marie-Galante

POP CULTURE. Chasse aux oeuvres street art à Marie-Galante

Marie-Galante chasse aux œuvres

Les 10 œuvres street art de Yelow à ne pas manquer 

Cédric Tran Ngoc  alias YELOW (voir bio ) réalise des peintures murales à la bombe. Des œuvres visibles dans le paysage marie-galantais. Cet ancien graffeur, pas vraiment rangé des murs, y distille un message de diversité, de mélange des genres et des gens. Yelow est un fana des détails, un professionnel du travail acharné, sa palette de couleurs est tranchée, explosive, mais travaillée de façon harmonieuse, d’une douceur pétillante qui accroche l’œil sans déranger l’harmonie du paysage.   

« J’ai envie que les gens ressentent du bonheur en regardant mes œuvres.

Il y a tant de choses révoltantes que je pourrais mettre dans mes œuvres mais mon parti pris est celui des choses positives »

Installé  à Marie-Galante depuis 2017 après un coup de foudre pour l’ile galette, en forme (aussi) de palette de peintre, l’artiste cache ses œuvres dans des endroits incongrus. Il a accepté de nous confier des anecdotes sur leur sens ou leur réalisation. On a choisi d’en géolocaliser certaines. Pour les autres, il faudra les chercher grâce à nos indices. Et n’oubliez pas de nous poster vos photos en commentaires quand vous aurez trouvé les oeuvres. 

#foufougong

#yelow_paint

Marie-Galante, terrain de chasse aux œuvres : c’est parti !

Œuvre 1 : LE POINT DE DÉPART, La Source.

📍 GEOLOCALISATION

«C’était en 2018, Rudy (Mayoute, ndlr), le patron de la Source, voulait un métro parisien. Moi un peu dérouté, je lui demande pourquoi, alors il me répond qu’il aime juste les métros.

Moi : 😕

Et là je lui dis : mais Rudy, les gens vont pas comprendre. Tu veux des personnages dans ton métro ?

Et là il me dit : ben oublie le métro, fais moi un astronaute, une danseuse, un joueur de gwo ka…

Moi : 😕 😕

Mais c’est Rudy, il est comme ça. C’est un personnage et son esprit part dans tous les sens. C’est un original. Et ça a donné ça : le métro qui arrive à la station La Source avec des personnages dedans, sur les côtés, mais il faut vraiment regarder dans le détail. Et c’est grâce à cette œuvre-là que j’ai eu d’autres commandes …”

 

Œuvre  2 : LA PLUS VISIBLE À L’ETANG-NOIR

📍 GEOLOCALISATION

YELOW : « Pendant une période de vacances, j’ai juste trouvé que le support mural un peu brut était sympa. Il y a une belle surface. C’est un peu mon spot, y a que moi qui peins dans le coin et ça donne une visibilité si on détourne le regard un instant de la route. Ca peut interpeler. C’est un produit d’appel en quelque sorte même si ce n’était pas réfléchi comme ça à la base.

Foufougong : Pourquoi seulement des visages de femmes ?

« Parce que c’est la femme qui me parle.

Je veux quelque chose de plus léger et aérien. Donc je ne peins que des femmes en règle générale »

 

ŒUVRE 3 : LA PLUS POLÉMIQUE,  RIHANNA EN MADONE

Marie-Galante chasse aux œuvres

📍 NON GEOLOCALISÉE

INDICE : Une madone a besoin d’une grotte. Mais elle n’est pas loin…Une médaille a deux faces et les murs aussi.

YELOW : « L’idée derrière cette peinture c’était de rendre hommage à cette artiste caribéenne Rihanna qui s’est imposée au niveau mondial tout en gardant cet ancrage. Donc j’ai joué sur l’idée de l’icône en la représentant en Vierge Marie mais sans cette idée religieuse.  Je n’avais aucune idée de polémique ou de transgression. C’était juste pour moi le caractère iconique. IL y a l’auréole, les mosaïques, le voile de Marie. J’aurais voulu pour la photo aller encore plus loin dans la mise en scène et rajouter des bougies.

Mais quand j’ai mis cette photo sur Facebook, ça a déclenché un lever de bouclier. En plus, à l’époque, il y avait mon nom et mes coordonnées alors j’ai eu des appels téléphoniques d’insultes, des messages sur mon répondeur, de gens qui me traitaient de tous les noms.  Alors que mon but n’était pas de heurter ou de déclencher de type de réactions.  Ça a été vraiment compliqué. Maintenant elle ne ressemble plus à ça. Je savais qu’il y avait des infiltrations d’eau dans le mur quand je l’ai réalisée mais là elle est vraiment méconnaissable. Et en plus, elle a été taggée.

 

 

BREAKING NEWS

On vient de me dire dans l’oreillette que ça bouge vite dans le street art. Yelow vient de réaliser une autre oeuvre pour recouvrir Rihanna.

 

 

ŒUVRE 4 : Mélanjé Moun

Marie-Galante chasse aux œuvres

📍 NON GEOLOCALISÉE

INDICE : C’est sur une façade discrète d’un bâtiment à Etang-Noir.

 

YELOW : “A l’origine, je voulais faire un graff mais on m’a indiqué que les graffs allaient attirer la délinquance. Alors j’ai fait ça. « Mélanjé Moun » est  en hommage à un monsieur connu dans le secteur. Selon son fils, on l’appelait « Moun à tout’ Moun »,  un homme très généreux qui invitait tout le monde chez lui ».

« Le maré têt est composée de motifs pas trop compliqués. Des crabes, du piment. Des couleurs vives.  Le message c’est que les traits de la femme sont assez universels et si on changeait la couleur de peau, on ne changerait pas la personne. C’est le sens de cette peinture murale. D’où la ligne qui vient traverser l’image et vient faire comme un filtre. Ca met un caractère dynamique sur quelque chose de statique. Et si on regarde dans le détail, la ligne change de nuance selon la zone qu’elle traverse avec cette idée de mélange effectif de couleurs. Le violet évolue comme s’il traversait effectivement les couleurs chaudes.”

 

ŒUVRE 5 :  LA PLUS GRISE …

Marie-Galante chasse aux œuvres

📍 NON GEOLOCALISÉE

INDICE : elle se situe AUX GALETS.

 

YELOW : « C’est un mur sur lequel il y avait déjà une sorte de poisson mais qui avait été effacé. Je n’aime pas recouvrir une autre peinture en temps normal mais là ça avait pratiquement disparu. Ce visage, ce regard au milieu du paysage.  J’aime bien la surface, elle est abrupte, pas travaillée, j’ai peint en blanc par dessus pour faire la base parce que sinon ta peinture est absorbée par le mur et j’ai choisi ce dégradé de gris parce qu’au sortir du confinement, il n’y avait pas de couleurs. Les magasins n’étaient pas achalandés et donc j’ai fait en gris ».

 

ŒUVRE 6 :  LA PLUS MARINE

Marie-Galante chasse aux œuvres

📍 GEOLOCALISATION

YELOW : « J’ai travaillé à la Playa.  Et j’ai proposé de faire cette peinture. Le thème était marin alors j’ai fait une baleine et sur l’autre face de la barrière, j’ai fait une vague.»

NDLR : A préciser que la Playa est un restaurant dont le chef-gérant a obtenu le titre de maitre-restaurateur et qui figure au Gault-et-Millau.

 CELLES QU’ON VOIT LES PIEDS DANS L’EAU ŒUVRES 7 ET 8 :

via GIPHY

📍NON GÉOLOCALISÉES

Indice : À la plage des Bébés, aux Basses, un peu avant le Coco Beach en venant de Grand-Bourg, il faudra vous mouiller les pieds pour les trouver. 👀

ŒUVRE 7 : LA PLUS MODEL ATTITUDE

Marie-Galante chasse aux œuvres

YELOW : « Le modèle c’est Cecilia Laulanne, qui est de nationalité française mais d’origine vietnamienne et dominicaine.

On est toujours à la même période post-confinement que celle des Galets. IL n’y avait pas vraiment de couleur alors j’ai fait un dégradé de gris. Je lui ai demandé son autorisation avant de la prendre pour modèle d’une peinture murale en utilisant ses photos. Elle a accepté donc elle sait qu’elle est sur un mur de Marie-Galante. Peut-être qu’elle viendra un jour voir en vrai ce que ça a donné. 😊 »

 

ŒUVRE 8 : LA PLUS CONTEMPLATIVE

Marie-Galante chasse aux œuvres

YELOW :

« Alors là, c’est une femme qui prend la pose. On ne sait pas trop si c’est en offrande ou en adoration au soleil ou à la lune. Il y a une idée de méditation, de plénitude dans cette peinture. Et ce rond jaune qui attire l’œil. Ce maré têt sobre avec des petits détails discrets ».

 

ŒUVRE 9 : CHEZ MOUNIA Made IN AILLEURS, LA PLUS DIFFICILE À RÉALISER

Marie-Galante chasse aux œuvres

📍 GEOLOCALISATION

YELOW : « Il y a les yeux de cette femme berbère, ces jarres en poterie, le bâtiment représenté, c’est le jardin Majorelle au Maroc.

C’était important pour Mounia qui est d’origine nord-africaine de rappeler ses racines. Alors habituellement, quand je donne un prix pour réaliser une œuvre, ça prend en compte le nombre de jours passés dessus. Là, j’avais estimé à trois jours. Et ça m’a pris une semaine au final. 😲

Parce que quand on fait de la bombe sur une surface ondulée, le trait s’épate.  Là où la tôle s’enfonce, ça projette. C’est dur de rester régulier.

Pour les dégradés, c’est très compliqué.  Et en plus, il y avait du vent à tel point que quand j’appuyais sur la bombe, la moitié partait dans l’air.  Même s’il y avait du vent cette semaine là, il a quand même fait une chaleur infernale qui dardait sur le container.

Bref, en résumé, c’était juste l’enfer…(rires)  Mais au final, la cliente était contente et c’est le plus important.

Mais depuis ça, c’est décidé, je ne ferai plus de container.  😁
Si quelqu’un me propose encore un container, je refuserai poliment. (RIRES) »

NDLR : Made in Ailleurs  est un commerce qui propose des meubles et de la décoration de style marocain à Grand-Bourg.

 

ŒUVRE 10 : CELLE QUI A FAILLI NE JAMAIS ÊTRE RÉALISÉE

Marie-Galante chasse aux œuvres

📍 GEOLOCALISATION

YELOW : « C’est une commande de quelqu’un qui voulait faire une peinture en hommage à sa fille qui  ne vit plus à Marie-Galante. Elle m’avait envoyé la photo mais finalement, cette personne m’a rappelé pour me dire que sa fille était très timide et qu’elle ne voulait pas voir son image représentée sur un mur. Et là, le propriétaire m’a finalement donné carte blanche en  me disant qu’il me faisait entièrement confiance et que de toutes les façons ce serait magnifique. Et j’ai choisi de faire sur ce mur, une peinture que j’avais proposé à un restaurant de Capesterre, le Dantana sur la plage du bourg de Capesterre. Comme je connais Jo, le propriétaire, je lui avais proposé cette peinture gracieusement parce que ça me tenait à cœur, cet esprit de diversité. Il n’en avait pas voulu me disant que ça ne correspondait pas du tout à l’esprit du lieu, à l’ambiance, qu’il préférait les gueules cassées. Enfin, je n’avais pas trop bien compris et finalement ce mur à Grand-Bourg a permis à cette peinture d’être exposée ». 

 

Alors bonne chasse?

Qu'est-ce que tu en penses ?!
D’accord
2
N’importe quoi!
0
Pas d’accord
0
Si i bon di i bon
2
Trop bien !
22
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Haut de page

D’autres actualités sur nos réseaux...

Viendez viendez dans le monde Foufougong !

 

Facebook

 

Instagram

 

Youtube

 

Groupe Whatsapp OTIVIM

Ceci fermera dans 0 secondes

D’autres actualités sur nos réseaux...

Viendez viendez dans le monde Foufougong !

 

Facebook

 

Instagram

 

Youtube

 

Groupe Whatsapp OTIVIM

Ceci fermera dans 0 secondes